Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Lamiae Lhabze, athlète marocaine

Avec un record de 55″51 sur 400 haies, Lamiae Lhabze, athlète marocaine, est en pleine préparation pour les Jeux Olympiques à Rio ! Après avoir pris le temps de répondre à nos questions, elle a accepté de nous ouvrir les portes d’un de ses entrainements …

elsa biancardini

 

Alors, comment s’est passée cette première sortie à Rehlingen ?

Sortie très moyenne les conditions n’étaient pas optimales pour une bonne entrée, en ce moment la méteo est capricieuse !

Comment se déroule ta préparation pour Rio ?

Une préparation hivernale bien chargée à tous les niveaux, j’ai la chance d’avoir un coach qui est très expérimenté et qui a eu plusieurs médailles dans les grands championnats et aussi d’être dans un groupe de garçons donc de temps en temps je me joins à eux pour des séances et cela m’a fait énormément progresser.

Penses-tu que ta réussite puisse donner envie à de jeunes femmes marocaines de se mettre au sport ?

Je reçois des messages de soutien de jeunes qui veulent prendre exemple sur moi en me demandant conseil. Cela me touche et c’est avec grand plaisir que je les conseille sur le sport et la vie en général. C’est très important je le répète sans cesse à tous les jeunes: faites des études et ne misez pas tout sur l’athlétisme, allier sport de haut niveau et études c’est possible! Je l’ai moi-même fait.


IMG_8631 IMG_8243

Comment vois-tu Rio 2016 ?

Un passage obligé qui doit se concrétiser. Si je vais à Rio je ne vais pas là-bas pour participer mais pour me battre, pour passer les tours et monter en puissance car à partir de la demi-finale tout est possible, tout peut arriver.

Quel est ton rituel d’avant compétition ?

Fermer les volets pour etre dans le noir total, me mettre sous ma couette et répéter ma course, les foulées, les passages de haies, le réglage de mon bloc (rire)

Quel est ton plus beau souvenir sportif ?

Ma 1ere participation aux championnats du monde à Osaka en 2007 avec tous les grands athlètes. C’était vraiment extraordinaire. Je suis passée du championnat du Maroc aux championnats du monde alors que cette année là, je ne visais pas du tout les minimas que j’ai réalisés par surprise. Il y a aussi ma rencontre avec le Directeur Running Puma à Osaka en 2007… Depuis je suis vraiment fière de porter cette marque, l’équipe Puma est ma deuxième famille.

Un dernier mot pour nos lectrices ?

Si vous avez un rêve ne laissez personne vous dire que c’est impossible. Accrochez-vous et allez jusqu’au bout des choses avec aucun regret !

Plus de photos sur notre page Facebook
Pour suivre Lamia : instagram / Facebook

share
0

No Comments Yet.